A BEC ET GRIFFES AVIGNON

IMGP3025

« Il peut en être de même d’Avignon. On ne reverra plus le couvent des Dominicains, ni la Commanderie de Saint Jean, ni la porte l’Imbert, mais si on soustrait l’église des Célestins aux militaires et tant de chapelles désaffectées aux garagistes et aux marchands de pommes de terre, si on protège les rues les plus typiques contre les fautes de goût des commerçants et des propriétaires, Avignon pourrait retrouver le charme qui la caractérisait. »

Georges Pillement  » Défense et illustration d’Avignon », B.Grasset 1945

Les années ont passé, certains monuments majeurs sont réhabilités, la Municipalité réaménage les places, mais une ville comme la nôtre est un ensemble unique, un composé de monuments et d’humbles demeures. Afin d’avoir une ville d’Art et une ville-envie, il faut que les habitants connaissent son histoireet ses caractéristiques, c’est le rôle des Associations, et c’est notre ambition.

 A bec et griffes AVIGNON

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *